Acné chez l’adulte

0
292

 

Souvent synonyme d’adolescence dans le commun des idées préconçues et l’imaginaire collectif, l’acné est généralement perçue comme un problème ponctuel, passager et peu préoccupant, qui ne toucherait en fait que la catégorie de jeunes pubères, appelée à disparaître inexorablement une fois le cap des 20 ans franchi. Faux ! Les boutons ne sont malheureusement pas l’exclusivité des peaux jeunes, et de nombreux adultes, femmes et hommes, peuvent en souffrir aussi à une certaine période de leur vie. Certaines femmes la voient même apparaître à l’âge adulte alors qu’elles s’y sont débarrassées depuis longtemps.


Recevez votre guide gratuit

"Soigner son acné"

Et découvrez le bonnes habitudes à mettre en place chaque jour pour éviter les problèmes.

Cette acné tardive est souvent mal vécue et peut avoir des retentissements psychologiques et sociaux handicapants.

Dans cette fiche santé-soins, nous allons donc vous renseigner sur ce qu’il faut savoir sur l’acné de l’adulte, et comment la prévenir et la traiter ?

Manifestations et causes de l’acné de l’adulte

1. Manifestations

L’acné de la femme adultese manifeste souvent tardivement au-delà de la trentaine.

Généralement, les spécialistes s’accordent à dire que l’acné chez la femme adulte se manifeste de 2 façons :

a. Une acné avec une hyper séborrhée et de lésions rétentionnelles prédominantes, souvent localisées au niveau du menton.

b. Une acné inflammatoire est une acné qui n’est pas forcément accompagnée d’hyper séborrhée, avec apparition de boutons rouges prédominant particulièrement sur le bas du visage, autour de la bouche.

Les lésions quant à elles sont absentes, mais il existe des nodules profonds, voire des kystes inflammatoires fréquemment situés au niveau du menton et des régions mandibulaires.

Bien que l’acné tardive féminine soit essentiellement présente sur le visage, on trouve aussi des lésions au niveau du dos chez 10% des femmes, sur le décolleté ou sur les fesses.

Comme chez l’adolescent, il est très important de traiter l’acné tardive car elle est souvent source de cicatrices.

L’acné de l’homme adulte est souvent une acné qui évolue dans un contexte de peau grasse même à l’âge adulte. Même si cette acné n’est pas trop visible puisque les lésions se concentrent généralement dans le dos, la peau grasse évolue souvent vers des complications comme des boutons, des microkystes, des comédons, voire des kystes du visage et du dos. Cette tendance à la peau grasse, dite séborrhéique, possède un caractère héréditaire puisqu’elle est souvent rencontrée chez les ascendants et la fratrie.

2. Causes

L’acné de l’adulte : Même si cette acné peut avoir des causes multiples, parfois classiques et d’autres auxquelles on ne pense pas toujours tels que le stress peut entrainer des poussées, il est cependant difficile de cerner correctement l’origine.

a. Les changements hormonaux

Chez la femme, le changement régulier (mensuel) du taux d’hormones dans le sang peut rester le facteur prépondérant de l’apparition des boutons d’acné à l’âge adulte, car ce déséquilibre entraîne une surproduction de sébum par les cellules de la peau. D’autres facteurs peuvent également concourir à l’apparition de poussées acnéiques telles que le cycle menstruel, la contraception, la grossesse ou la ménopause.  Si, pour certaines femmes, la pilule contraceptive peut aider à équilibrer la production d’hormones dans le sang, pour certaines autres en revanche, elle peut provoquer l’apparition de ces boutons disgracieux. Dans ce cas précis, il est souvent conseillé de consulter son gynécologue qui vous proposera une autre méthode contraceptive mieux adaptée. Il est aussi recommandé pour ces femmes, sensibles et vulnérables, de nettoyer leur peau, avant l’arrivée de leurs règles, avec des gommages et des masques hydratants.

D’origine multifactorielle, les causes principales sont :

• hormonale, notamment la contraception.

• génétique, on retrouve souvent une tendance à l’acné dans la famille.

• stress, notamment au travail.

• l’utilisation de cosmétiques gras et riches.

Par ailleurs, les femmes qui ont souvent tendance à manipuler leurs boutons et à excorier leur peau, doivent s’abstenir car cette manie provoque des plaies, des cicatrices et des inflammations, rendant ainsi l’acné plus visible et inflammatoire.

b. Le stress

Il est connu qu’en cas de stress, l’organisme libère le cortisol qui est une substance favorisant les risques d’infection bactérienne de la peau, et donc l’apparition de boutons d’acné.

c. Produits cosmétiques

Même dans les marques de renommée mondiale, certaines substances chimiques irritables, nocives et agressives, voire toxiques pour la peau et l’organisme, augmentent le risque de développer des boutons d’acné.

Si des manifestations d’acné commencent à apparaitre dès l’utilisation d’un produit cosmétique ou de beauté, il est conseillé d’arrêter instamment ce produit.

d. La consommation de certains types d’aliments

Les produits alimentaires, industriels ou domestiques, riches en sucres et en gras saturés peuvent provoquer des pics d’insuline qui, à son tour, stimule la production de sébum et obstruent les pores, causant l’inflammation de la peau et, par conséquent, l’apparition de boutons d’acné.

e. Les facteurs environnementaux

Des facteurs environnementaux et comportementaux, tels que la pollution de l’air, le changement de savons, de crèmes et des autres produits de beauté, le fait de ne pas nettoyer ses draps ou ses vêtements régulièrement, oublier de se laver très souvent les mains, etc. peuvent contribuer aux poussées d’acné.

f. Les médicaments

L’acné peut aussi être causée par des médicaments, comme certains corticostéroïdes oraux. L’acné causée par les médicaments n’a pas la même apparence que l’acné régulière. L’acné régulière est souvent caractérisée par des lésions de tailles diverses, alors que l’acné causée par les médicaments est uniforme et tend à se manifester par des boutons de même taille et de même forme.

g. La transpiration

La transpiration peut être également à l’origine de l’apparition d’acné chez l’adulte puisqu’elle cause l’obstruction des pores et la production excessive de sébum et faire en sorte que la poussière et la saleté adhèrent à la peau humide.

C’est pour cette raison que, lors d’un exercice physique, il est recommandé de porter des vêtements amples et de prendre une douche après avoir transpiré.

h. Le nettoyage excessif

Le nettoyage fréquent de la peau peut sembler être une bonne idée. Non, puisqu’il est prouvé que le lavage excessif de la peau, surtout celle du visage, peut la dessécher et augmenter la sécrétion de sébum qui cause des poussées, risque de l’irriter et d’aggraver l’acné, surtout si l’on utilise des savons ou des nettoyants inappropriés. Pour rester efficace, il est conseillé de se laver le visage sujet à l’acné deux fois par jour avec un nettoyant doux pour garder la peau propre.

Les traitements de l’acné de l’adulte

Il existe 03 types de traitements de l’acné. Les traitements disponibles chez l’adulte sont identiques à ceux utilisés chez l’adolescent :

1. Des traitements locaux (externes ou topiques) ;

2. Des traitements généraux (par voie orale) ;

3. Des traitements non médicamenteux.

Les traitements locaux

Les traitements locaux comptent les médicaments topiques (usage externe) qui sont généralement les familles de crèmes, de pommades, de gels ou encore de pains de toilette. Parmi ces derniers, nous pourront citer :

Les rétinoïdes

Les rétinoïdes sont des médicaments topiques analogues de la vitamine A. Ils sont indiqués dans l’acné avec comédons et microkystes, inflammatoire ou non.

Les rétinoïdes sont plus efficaces lorsqu’ils sont associés avec un autre médicament.

Inconvénients

1. Légère irritation cutanée au début du traitement, qui ne doit pas être confondue avec une allergie.

2. contre-indiqués pour les femmes enceintes et ne peuvent donc être prescrits chez une femme en âge de procréer sans contraception efficace.

En cas de découverte d’une grossesse au cours du traitement, ce médicament doit être immédiatement interrompu.

Les trois médicaments fréquents sont:

1. La Trétinoïne 0.05%, seule ou associée avec l’érythromycine (antibiotique local)

2. L’isotrétinoïne, seule ou associée avec l’érythromycine

3. L’Adapalène, seul ou associé avec le peroxyde de benzoyle (antiseptique local).

Le Peroxyde de benzoyle

Le Peroxyde de benzoyle est un antiseptique disponible en crème ou en pain de toilette, indiqué dans l’acné inflammatoire légère à modérée et peut être associé à la prescription d’un antibiotique local. Il est susceptible d’entraîner une irritation cutanée mais beaucoup moins importante que celle que déclenchent les rétinoïdes.

Les antibiotiques topiques

Ces antibiotiques locaux sont indiqués dans l’acné inflammatoire légère à modérée et doivent être prescrits avec précaution pour éviter le développement d’une résistance bactérienne. Aussi, il est recommandé de privilégier le peroxyde de benzoyle ou, éventuellement, les associations antibiotiques – rétinoïdes

Les médicaments fréquents sont:

1. L’Erythromycine 1 à 4% ;

2. La Clindamycine 1%.

Les traitements généraux

Lorsque les traitements locaux s’avèrent insuffisants pour enrayer l’acné, des médicaments par voie orale peuvent être indiqués.

Des antibiotiques, en particulier les cyclines

Les cyclines est une famille d’antibiotiques indiqués dans les acnés inflammatoires modérées à sévères. La durée du traitement pourrait atteindre 3 mois dans le but d’éviter le développement d’une résistance bactérienne.

Effets indésirables :

1. Troubles digestifs.

2. Phototoxicité (toxicité en cas d’exposition au soleil) avec pigmentation de la peau et des dents.

3. Risques de rechute sont possibles après l’arrêt du traitement.

4. Les cyclines sont remplacées par l’érythromycine chez les femmes enceintes.

Les médicaments fréquents sont:

1. La Doxycycline ;

2. La Lymécycline;

3. La Métacycline ;

4. La Minocycline (réservée uniquement à l’usage hospitalier en raison de risques d’effets secondaires graves (hépatites, lupus, atteintes vasculaires, …).

Le traitement peut être prescrit sous deux posologies différentes : 15 jours de traitement d’attaque à posologie élevée, suivis de plusieurs semaines de traitement d’entretien à posologie réduite de moitié.

L’isotrétinoïne

Dosage : 2, 10, 20 et 40 mg

Ce médicament est le traitement conseillé pour les acnés sévères, Il est prescrit après l’échec d’un traitement antibiotique général et des traitements topiques.

Effets indésirables :

• Troubles psychiatriques (états dépressifs, idées suicidaires

• Phototoxicité (protection solaire obligatoire),

• Risques d’infection cutanée et fragilité de la peau

• Douleurs musculaires et/ou articulaires

Remarque importante

L’isotrétinoïne est un médicament tératogène (à l’origine d’atteintes graves du fœtus) et sa prescription est donc très encadrée chez la femme en âge de procréer.

L’hormonothérapie

Chez les femmes, cette méthode consiste à prescrire une contraception adéquate à même d’améliorer cette affection cutanée déjà existante.

Entre autres pilules indiquées dans ce cas, nous citerons les pilules à base de Norgestimate.

Le gluconate de zinc

Médicament indiqué dans les acnés faibles ou modérées. Testé sur deux mois, il peut être poursuivi en cas d’efficacité ou stoppé si l’acné ne répond pas à ce traitement.

Les corticoïdes

Les corticoïdes sont réservés aux acnés brutales, étendues et sévères comme les acnés fulminants, associées à de la fièvre et des douleurs articulaires. La Prednisone, à la posologie de 1 mg/kg/jour, est le médicament recommandé dans ce contexte.

Les traitements non médicamenteux de l’acné

En parallèle des traitements médicamenteux largement prescrits, il existe plusieurs techniques non médicamenteuses, plus ou moins efficaces :

La microchirurgie

La microchirurgie correspond à l’extraction, par le dermatologue, des comédons et des microkystes. Elle intervient à la suite et en complément des traitements médicamenteux dans les acnés rétentionnelles.

L’excision ou incision

L’excision ou incision des lésions inflammatoires profondes pour faciliter l’écoulement du pus.

Les techniques de correction des cicatrices

Les techniques de correction des cicatrices utilisent fréquemment le laser, la photothérapie, la microchirugie, les microgreffes de peau, le comblement, la cryothérapie, …). Quelle que soit la technique utilisée, celle-ci ne pourrait éliminer totalement les cicatrices et sont généralement coûteuses et doivent être répétées plusieurs fois.

Les soins cosmétiques contre l’acné

L’acné de l’adulte nécessite le plus souvent une prise en charge médicale et dermatologique. Pour optimiser l’efficacité des traitements mis en place, les soins cosmétiques sont essentiels et ne doivent surtout pas être négligés.

Plusieurs règles d’hygiène de vie et le suivi de soins cosmétiques quotidiens limitent la progression des lésions, facilitent leur guérison et atténuent l’impact de certains effets indésirables des médicaments.

SHARE

LEAVE A REPLY