Traitements médicamenteux de l’acné

0
380

Les médecins dermatologues disposent d’un arsenal de médicaments très efficaces pour combattre les poussées et les crises acnéiques, mais ce genre d’affections cutanées recommandent principalement un traitement prolongé et un suivi régulier pour obtenir des résultats satisfaisants, car, il est très important de le savoir, l’acné interfère souvent avec la qualité de vie et doit donc, par conséquent, être prise au sérieux et traitée efficacement.


Recevez votre guide gratuit

"Soigner son acné"

Et découvrez le bonnes habitudes à mettre en place chaque jour pour éviter les problèmes.

I – LES TRAITEMENTS LOCAUX

1. Traitement des lésions rétentionnelles (microkystes)

A. Nettoyage du visage : Si l’acné est microkystique, le nettoyage de peau dermatologique est indispensable et nécessaire avant de débuter un quelconque traitement, particulièrement le traitement par isotrétinoïne. Le nettoyage de peau réalisé par le dermatologue consiste en une micro-incision des boutons kystiques, puis l’extraction des comédons. Cet acte est un peu douloureux, mais les efforts sont récompensés par un résultat plus rapide et plus complet.

Les familles de produits utilisés dans ce genre de traitements comportent :

a. Les rétinoïdes

Ces produits sont la base du traitement de l’acné puisqu’ils luttent efficacement contre les comédons qui restent une obstruction des follicules pilo-sébacés. Ils sont essentiels dans le traitement des acnés kystiques.

Les rétinoïdes regroupent essentiellement :

Présentation

En plus des acnés kystiques qu’ils combattent efficacement, ces crèmes et gels luttent également contre les lésions inflammatoires.

Précautions d’emploi

Etant donné que ces produits sont toujours irritants, ils doivent être appliqués avec précaution :

  • L’application doit se faire le soir, au moins dans un délai d’une heure après la toilette du soir.
  • Utiliser le traitement un jour sur deux, particulièrement s’il s’agit de la trétinoine à 0,05% ou si l’on utilise parallèlement le péroxyde de benzoyle (voir le médicament dans le chapitre sur les lésions inflammatoires).
  • Appliquer très peu de produit mais bien étaler sur l’ensemble du visage pour une meilleure diffusion, sans frotter la peau et tout en évitant les zones sensibles telles que le pourtour des yeux, de la bouche, du cou…
  • Associez au traitement une crème hydratante le matin, surtout en début de traitement pour rafraichir et adoucir la peau.
  • Si au cours du traitement vous vous apercevez que votre peau devient rouge, pèle ou vous ressentez des sensations de brulures, il faut suspendre le traitement pendant quelques jours (1 à 4).
  • Si en revanche le produit appliqué un jour sur deux est bien supporté, il est possible de passer à une posologie quotidienne, mais il est important de surveiller régulièrement l’état de votre peau et ne pas hésiter de stopper temporairement le traitement à chaque fois que des irritations ou des changements de texture de votre peau apparaissent.
  • Les rétinoïdes fragilisent la peau au soleil. Il faut donc utiliser une crème solaire le matin.
  • Ce traitement est contre indiqué pendant la grossesse et l’allaitement.

Le traitement par rétinoïde s’associe souvent au péroxyde de benzoyle et/ou à un traitement antibiotique local ou général.

b. Acide azélaïque (Skinoren®) 

L’acide azélaïque est non seulement efficace sur les lésions rétentionnelles, mais aussi sur les lésions inflammatoires. Ce traitement s’applique deux fois par jour, il est modérément irritant.

Présentation

Ce médicament est utilisé pour réduire la production des substances qui provoquent l’apparition l’inflammation, et traiter la rougeur de l’acné, les papules et les pustules qui caractérisent l’acné.

Pour obtenir des résultats optimums, il est nécessaire d’utiliser ce médicament 4 à 8 semaines de traitement avant de constater un effet remarquable.

Mode d’emploi 

Prenez une noisette de ce gel (environ 2,5 cm) sur le bout du doigt et appliquez-la en une mince couche sur toute la surface affectée. Faites pénétrer le gel en massant la peau délicatement, sans trop frotter, deux fois par jour, matin et soir.

Précautions d’emploi

Evitez le contact avec les yeux.

Avant d’appliquer le gel, lavez la région touchée à l’aide d’un nettoyant ou avec un savon très doux. Séchez la peau en la tamponnant avec une serviette douce.

Après avoir appliqué le gel, lavez-vous les mains.

Laissez la zone traitée à l’air libre.

Si vous désirez utiliser un maquillage, vous devez l’appliquer que lorsque le médicament aura séché.

c. Acides de fruits :

Le traitement par les acides de fruits est d’abord un traitement cosmétique de complément.

Les acides de fruits ou AHA facilitent l’élimination du sébum et des points noirs, et constituent un remède efficace pour traiter l’acné, à condition de les utiliser à une faible concentration (entre 8% à 10%) car, dans le cas d’une concentration supérieure, ils peuvent réduire la cohésion des cornéocites folliculaires.

Ces crèmes aux acides de fruits (15%) peuvent également être associées aux rétinoïdes et les peelings à l’acide glycolique (20 à 70%) complètent parfois efficacement les nettoyages de peau.

Effets indésirables 

Leur application provoque toujours des picotements sans gravité et de courte durée.

d. Préparation magistrale à la résorcine salicylée :

Formule pour une préparation

 Composants Quantité Fonction Référentiel
Acide salicylique 1g à 50 g Substance active Ph. Eur.
Vaseline blanche qsp 100 g Excipient Ph. Eur.

Contre-indications

Ces préparations réagissent au soleil. Il est donc nécessaire d’éviter des bains de soleil prolongés.

Cette préparation traitement est contre indiqué pendant la grossesse et l’allaitement.

2. Traitement des lésions inflammatoires (boutons rouges)

1. Peroxyde de Benzoyle

Le peroxyde de benzoyle utilisé en savon (Pannoxyl pain®), en crème, en lotion ou en gel (Brévoxyl®, Cutacnyl®, Eclaran®, Pannogel®, Pannoxyl®, Effacné®), est une substance chimique très efficace et qui a fait ses preuves dans la lutte contre l’acné, particulièrement sur les lésions rouges inflammatoires. Les dosages peuvent aller de 2,5% à 10%. Le traitement par péroxyde de benzoyle peut également être associe parfois aux rétinoïdes et/ou à un traitement antibiotique local ou général.

Par ailleurs, si votre acné est récurrente ou chronique, les crèmes et lotions à base de peroxyde sont généralement prescrites par un médecin ou un dermatologue et délivrées uniquement sur ordonnance.

Effets indésirables

Le Peroxyde de benzoyle est un peu irritant.

Il est recommandé de l’utiliser sans frotter, uniquement sur les bottons rouges.

Il peut réagir au soleil. Pour cela, Il faut donc l’appliquer le soir et utiliser un écran solaire le matin.

Précautions d’emploi

Le peroxyde de benzoyle décolore les vêtements définitivement (comme l’eau de javel), il faut donc faire très attention lors de son application, nous recommandons son utilisation le soir avec une lingerie de couleur blanche. Le péroxyde de benzoyle.

2. Antibiotiques locaux

On peut utiliser :

L’érythromycine (Eryfluid®, Stimycine®, Erythrogel®) en gel ou en lotion ou

La clindamycine (Dalacine T topic®).

Ces produits sont irritants car ils contiennent de l’alcool et/ou du propylène glycol.

Le traitement antibiotique local s’associe parfois au traitement par rétinoïdes et/ou péroxyde Benzoyle à un traitement ou général.

3. Rétinoïdes

4. Acide azélaïque (skinoren®) (Voir les détails de ces traitements dans le précédent chapitre).

5. Dermocorticoïde:

Le dermatologue spécialisé prescrit parfois très ponctuellement des crèmes à base de cortisones fortes qui peuvent aider à diminuer l’inflammation d’un gros kyste douloureux. Il s’agit d’un traitement subsidiaire de l’acné.

3. Traitements par les lasers et les lampes

1. Le laser à colorant pulsé

Le laser diode à 1450 nm est parfois utilisé pour réduire les lésions inflammatoires de l’acné en remplacement aux antibiotiques. Le laser à colorant pulsé, permet aussi de réduire les lésions inflammatoires rouges. Le traitement par laser doit être répété une fois par semaine pendant plusieurs semaines afin de donner des résultats durables.

2. Diodes électroluminescentes (LED)

Les lumières bleues (415 nm) et rouges (632 nm) peuvent être utiles au traitement des lésions sévères et inflammatoires de l’acné. Les traitements par laser et lampes doivent être répétés plusieurs fois par semaine pendant plusieurs semaines afin de donner des résultats durables.

3. Photothérapie dynamique

Les lumières bleues et rouges peuvent être utilisées en conjonction avec un liquide photosensibilisant (Acide aminolévulinique) pour traiter les lésions inflammatoires de l’acné. Ce traitement n’est pas encore validé.

II – TRAITEMENTS PAR VOIE ORALE

1. Les antibiotiques

Un traitement antibiotique prolongé est souvent nécessaire à la prise en charge de l’acné. Le dermatologue a le choix entre les tétracyclines (doxycycline, lymécycline, minocycline), l’érythromycine ou plus rarement les sulfamides.

A. Les tétracyclines

Effets secondaires :

Troubles digestifs (nausées, vomissements) : elles doivent être absorbées avec un yaourt ou un grand verre d’eau, au moins deux heures avant le coucher pour éviter une ulcération de l’œsophage.

Réagissent au soleil : il faut donc utiliser un écran anti UV total toutes les deux heures et ne pas faire de bain de soleil.

L’apparition d’une allergie cutanée (urticaire) est possible.

Elles peuvent aussi entraîner d’autres complications très rares (troubles endocriniens, cutanés, hématologiques, musculo-squelettiques, neurologiques, des troubles du système immunitaire, un syndrome d’hypersensibilité, un syndrome lupique ou une pseudo maladie sérique).

Les tétracyclines ne doivent pas être utilisées pendant la grossesse ni chez l’enfant de moins de 8 ans (risque de coloration de l’émail dentaire).

2. Gluconate de zinc (Rubozinc®)

Son efficacité est modeste. Son utilité est limitée aux acnés légères, en complément des traitements locaux. La posologie est de deux gélules par jour le matin à jeun pendant trois mois puis d’une par jour.

3. Le traitement par l’isotrétinoïne (Roaccutane®)

L’isotrétinoïne est un dérivé de la vitamine A qui appartient à la classe de médicaments appelés rétinoïdes. On utilise habituellement les rétinoïdes pour traiter certains problèmes cutanés tels que les formes importantes de l’acné, comme l’acné nodulaire ou l’acné inflammatoire, lorsque les autres médicaments dont le potentiel d’effets secondaires est moins grand se sont avérés inefficaces. On peut également l’utiliser pour traiter l’acné conglobata et l’acné récalcitrante.

L’isotrétinoïne aide à réduire la production de sébum, souvent associée à la présence d’une bactérie qui contribue à l’acné.

Dosage et posologie de l’isotrétinoïne

La dose quotidienne prescrite par le dermatologue peut varier de 20 à 100 mg par jour en fonction du type et de l’importance de votre acné, de votre poids et peut être différente pour un deuxième ou un troisième traitement. La dose usuelle est de 0,5 mg par kilogramme de poids corporel soit 35 mg par jour pour un adulte de 70 kg.

Durée du traitement par l’isotrétinoïne 

La durée du traitement dépend de votre acné et de la dose qui vous est prescrite par le dermatologue.

Les effets indésirables et les complications de l’isotrétinoïne 

La tératogénicité est le risque de malformation du fœtus en cas de prise pendant une grossesse.

Sécheresse de la peau et sa fragilisation nécessitent l’utilisation d’un stick à lèvre hydratant, d’une crème hydratante pour le visage et le corps et d’un écran solaire

Le port des lentilles n’est pas toujours possible pendant le traitement car il peut y avoir une abondance de vos larmes.

L’exposition solaire est contre-indiquée. il faut appliquer un écran solaire toutes les deux heures si le climat est ensoleillé.

Il est possible de se baigner en mer si le bain ne dure pas plus de trente minutes et si l’on applique, il est utile de le répéter, une crème solaire.

III – TRAITEMENTS HORMONAUX

La solution préconisée par le dermatologue (ou parfois le gynécologue) consiste souvent à prescrire un traitement hormonal qui contient un estrogène et un progestatif antihormone mâle, tels que Diane®, Bellara®, Jasmine®, Jasminelle®, parfois en association à un traitement antiandrogène complémentaire (acétate de cyprotérone®).

Par contre, la pilule contraceptive est prescrite par le gynécologue qui doit s’assurer de l’absence d’interférences avec le traitement acnéique proposé en réalisant un examen clinique approfondi (prise de sang, frottis). Ces traitements hormonaux sont contre indiqués en cas d’antécédents vasculaires ou de facteurs de risques cardiovasculaires, de diabète, de porphyrie, de maladie du foie ou de cancer de la sphère génitale.

Bon à savoir :

De nombreux contraceptifs aggravent l’acné, en particulier ceux qui contiennent des dérivés de la nortestostérone (adépal®, minidril®, trinordiol®, ludeal®, microval®, mirena®).

SHARE

LEAVE A REPLY